Tuesday, February 20, 2018

جرائم الاغتصاب :لماذا لا يكون المتهم بريء حتى تثبت ادانته

مسيره يوم المرأه العالمي بالقاهره عام 2013

credit @wa7damasrya   مسيره يوم المرأه العالمي بالقاهره عام  2013

 قد تصمت  المرأه للابد او تتحدث عن الامر  بعد وقت قصر او طال قد يصل الي سنوات
فعمليه البوح و اعلان التعرض للاغتصاب هي عمليه صعبه و قاسيه 
 و منذ ان تبدأ   المعتدي عليها ان تتكلم تبدأ فورا   عمليه التشكيك في روايتها
و يجهل الكثيرون  حقائق عده عن الاغتصاب و  أثاره النفسيه و آثاره على  الذاكره حيث يتسبب في فقدان بعض التفاصيل و هو رد فعل نفسي دفاعي، لذلك قد  تبدو روايات المعتدي عليها مربكه او غير منطقيه وغير واضحه في بعض اجزائها
و تظل جرائم الاغتصاب من الصعوبه جدا اثباتها
فهي تعتمد غالبا على روايه المعتدي عليها
و لذلك ارى انه في جرائم الاغتصاب و انا هنا  لا اتحدث  من منطلق قانوني لان القوانين في رأيي بها عوار كبير  فيما يخص تلك الجريمه و  ما يخص حقوق النساء بشكل عام و  ارى انه من الصعب تغيير قوانين تتحكم بها  في الاغلب  عقليات ذكوريه و ابويه  لذلك  سأتحدث هنا من منطلق انساني و نسوي و ارى انه في جريمه الاغتصاب  الاخذ بمبدأ المتهم بريء حتى تثبت ادانته  
يعني تلقائيا  ادانه المغتصبه و اتهامها بالكذب و هو امرا كارثيا  مجحفا خاصه ان قرار البوح يتطلب شجاعه من المعتدي عليها  حيث انها  في كل الاحوال ستتحمل   المسئوليه اكثر من الرجل حتى لو ثبتت ادانته طبقا لاعراف المجتمعات الذكوريه التي نعيش فيها
ولذلك يصبح افتراض البراءه حتى اثبات الادانه  في هذه الحاله ما هو الا مخرجا للجاني وافتراض ادانه للضحيه  فاي عداله  اذا  مع تطبيق هذا المبدأ

 و حتى بالنظر الي جرائم الاغتصاب على مستوى العالم و الاحصاءات المتعلقه  ببطلان اتهام شخص  بالاغتصاب سنجد انه امر جدا نادر  مقارنه لإحصاءات ثبوت جريمه الاغتصاب
و اذا وزانه بين الضررين ضرر الاتهام الباطل للجاني وضرر  تكذيب المعتدى عليها
و بالاخذ في الاعتبار ان المجتمع ينظر للاغتصاب ليس كجريمه و انما كعلاقه جنسيه فقط خرجت عن حدودها
فان الرجل  المدان او المتهم بالاغتصاب عاده ما يكمل حياته بشكل عادي و بمنتهي الاريحيه و لا ينظر اليه المجتمع بطريقه سيئه او يعاقبه في حين ان المراه المغتصبه  و خاصه لو تم تكذيبها فانها تصبح منبوذه اجتماعيا و متهمه بانها ارادت ان تدمر حياه   من اتهمته وتضطر للاختفاء و الانسحاب من دوائرها الاجتماعيه .
لذلك فان الاخذ  بمبدأ تصديق المعتدي عليها  و اسقاط مبدأ المتهم بريء حتى تثبت براءته  هو الاساس و الخط الرئيسي الذي يجب ان تبني عليه قضايا الاغتصاب

Monday, February 02, 2015

les Egyptiennes quatre ans après le 25 Janvier

Quatre  ans après  le début  de la révolution Égyptienne du 25 Janvier 2011, La femme Egyptienne reste en premier rang et paye toujours le prix pour réclamer la liberté de tout un peuple, lors d'une manifestation pacifique a l'occasion  de quatre ans de début de la révolution, le 24 Janvier 2015 La militante de gauche, Chaimaa el Sabagh, 32 ans a été tuée  quand la police a utilisé la force excessive pour disperser  la manifestation.

C'est la phase la plus sombre de l'histoire de la révolution, l'Egypte sous un régime militaire fasciste  qui ne veut écouter  qu'une seule voix, c'est sa voix, avec 40 milles, femmes et hommes, prisonniers politique selon des militants de droits humains en Egypte,
Et des centaines de mort lors des protestes, avec plus de 600 manifestants, femme et homme, tués dans une journée  dans la massacre de 'Rabaa' commis par les forces de l' ordre le 14 aout 2013 et des milliers d'autre victimes de la torture dans les prisons.

On ne peut regarder la question des femmes loin de la question de la liberté du peuple Egyptien, qui reste aujourd'hui dans un grand prison avec une majorité manipuler par une guerre fantôme c'est la guerre contre le terrorisme, et qui applaudissent les tueries et la violence de l'état  dans cette guerre mensongère pourtant  ce terrorisme est un produit de l'absence de la justice et la guerre contre de la liberté mené par le régime militaire.

Et comme son précédeur, le régime militaire instrumentalise la question de la femme pour embellir  son image avec des femmes ministres et peut être bientôt des femmes députées au parlement suite aux élections législatives prévu en Mars 2015, Pourtant les droits des femmes sont plus profond que ce décore.

le seul acquis  concret depuis  2011 c'est la voix haut des Egyptiennes libres qui sont pas dans un gouvernement ni un parlement, c'est ces femmes qui ont pris la rue en 2011 pour réclamer la liberté et la dignité et la justice sociale et qui continuent une lutte quotidienne contre tout sorte d'oppression, d'autoritaire, contre l'harcèlement sexuel dans les rues, contre un port de voile ou une religion imposé, contre un mariage forcé, et contre un régime militaire, ces femmes sont de plus en plus nombreuses.

Tuesday, September 16, 2014

Saturday, August 23, 2014

منابر التحرش

منابر التحرش 


اتذكر ذلك الامام في المسجد المواجه لشرفه غرفتي في بيتنا بالاسكندريه، اتذكر كيف كان يتمعن في خطبه الجمعه في تحقير النساء و الزج بهن في كل امر كسبب للمشاكل و الفتن و المعاصي، 

و لا يفوت الامام الجليل امام مسجدنا الاهلي  و مدرس الرياضيات في ذات الوقت، ان يحرض الحاضرون على ضرب نسائهم كما امرهم الله في كتابه و لكن "برفق" على حد قوله و دون الضرب على الوجه حتى لا تشعر المرأه بالاهانه، و كأن الاعتداء بالضرب في حد ذاته ليس مهينا او فيه اي مشكله !!!!


اما في رمضان فحدث و لا حرج عن تلك الكائنات الشيطانيه المسماه بالنساء التي تبطل صيام الرجال و التي ايضا لا تستطيع ان تؤدي فريضه صيام الشهر كاملا لان الله قد ابتلاها بالحيض و النفاث . 

و في عيد الفطر و الاضحي لا تسلم الانثي طفله كانت او امرأه من خطب التحريض لانها تتزين و تخرج بالجديد في العيد فتكون فتنه للمسلمين، 

اجبرتني الظروف رغم انفي ان استمع لهذا الهراء الفكري لسنوات و كان يصيبني الاحباط و الغضب و  في احدي الخطب التي تجلت  فيها عبقريه الامام  و علمه بل و كان يعيد ها على مسامعنا كل عام قي نفس المناسبه هي روايه الاسراء و المعراج النسخه الذكوريه  التي احتوت على مشاهد اكثر قسوه مما تفعله داعش و طالبان حيث تلذذالامام في وصف مشاهد تعذيب النساء و التنكيل بهن ،فنساء معلقات من السنتهن لانهن يتحدثن لازواجهن بطريقه لا تليق و معلقات من صدوروهن لانهن لا يغطين اجسادهن بما يكفي و اخريات معلقات من شعورهن لانهن لا يرتدين حجاب الشعر، استمرت ملحمه الامام و حماسته في حكي نفس الروايه كل عام مع بعض الاضافات و البهارات و اتذكر انني و لم اكن اتجاوز عامي الرابع عشر قررت ان اكتب للامام رساله اقول له  فيها انه مبيفهمش و ان ربنا عادل مخلقناش ستات عشان يعذبنا و يدخلنا النار كده و بالفعل كتبت الرساله و سلمتها لحارس المسجد و لا ادري ان كانت وصلته.

و لم يكن هذا الامام استثناء و انما تمتلىء مساجدنا بأمثاله ممن يحقرون النساء و يحرضون ضدهم و يقنعون الناس ان النساء تستحقن العقاب لانهن نساء و ان الله قد امرهم بذلك  و  

لن اترك لكم الخيال، فمشاهد التنكيل بنساء مصر يوميه و مستمره و لن تنتهي بزياره رئيس او بقانون يعاقب افراد يطبقون ما اوحي لهم  به الامام في خطبه الجمعه.


منا

Tuesday, December 17, 2013

الدستور كدبه


 لم يعد الدستور امرا هاما او ملحا لم يعد ذات قيمه و  
لم اعد اعبأ به و لا اتمسك بشيء فيه  و لم اقرأه حتى لان قرأته مضيعه للوقت اتوقع سقوط تلك الوثيقه بعد عمر قصير 
 هي عقد باطل و فاسد ولا معنى لعقد كتب تحت تهديد السلاح  و الارهاب 
و لا اقصد بالطبع بروباجندا الارهاب الشهيره التي اطلقها السيسي و رفاقه بل اقصد الارهاب المشترك من السلطه العسكريه و عصابه الاخوان كل منهم سواء يتقاتلون و يمارسون ابشع صور الارهاب و العنف ، انصار مرسي ذوي الجلاليب و اللحاه  يقتلون في رابعه و انصار السيسي من ذوي الدبابير   و البنطال يقتلون في سيناء 
ثم يأتي الاخطر و هو الارهاب الشعبي  و الذي يلعب فيه الاعلام دورا بارزا فمن يعترض يصبح عميلا خائنا يستحق الاباده و السحق انه الارهاب في اقوي صوره و اكثرها وحشيه  فيقتل سائق تاكسي لانه وضع صوره للسيسي في سيارته و تقتل امرأه لانها وضعت شعار حمله تمرد على سيارتها و يوسع الشارع احدهم ضربا لانه رفع شعار رابعه او تزج مدرسه بطفل في السجن لانه فعل الشيء نفسه 
توغل الكره و العنف في قلوبنا بشكل مرعب نحن نتقاتل و يفتك بعضنا ببعض و نري ان الحل هو اباده الاخر و ليس التوافق على ان نعيش سويا يقتل كل يوم طالبا او ضابطا او اخواني او ليبرالي ،فيصفق كل فريق للقتله و يفرح  اصبح الدم و مشاهد القتل عاديه و لم نشبع بعد بل ندفع  للمزيد و نتوحش  
الارهاب دين الدوله و الشعب مصدر الارهاب ، الدستور كدبه ، الدستور خدعه، الدستور طفل خرج تحت تهديد السلاح 
فكيف اقبل ان اشارك في خدعه و كدبه ؟  

Saturday, November 02, 2013

La pensée des frères musulmans un danger sur l'Egypte

Les frères musulmans un danger sur l'Egypte 
Depuis le 14 Aout le jour ou la force de l'ordre a terminer par la force excessive le sit in des pro Morsi ,l'attaque sur tous ce qui est Egyptien n'a pass'arrête       ,des dizaines des églises coptes ont été  brûlée  ,des commerces des coptes  ont été casse ,le musée des antiquités a Malawi en haute Egypte  avec  des momies casse par terre et des vitre brise ou les antiquité ont ete vole  montre un grand dommage pour l'histoire et la civilisation humaine ,des témoignages ont assiste a cet attaque ont confirme que les casseurs ont criée que leur action c'est pour se venger pour leurs martyres .
Sur les pages facebook des freres musulmans des appels et des citation a la violence contre les coptes .
Le jeudi 15 Aout le matin dans un debat sur france inter Le porte parole 
Du parti des frères musulmans me réponds que l'église et les coptes intervient a la politique et soutiens l'arme quand  je lui dit que des eglises ont ete brûlée 
, en attend toujours les résultats des enquêtes sur tous ces attaques , on doit dire que le comportment des freres musulmans et ses partisans n'est pas nouveau et que ca fait parti de leur ideologie. Qui est unideologie tres dansgereux sur  tous ce qui est Egyptien  ,en 2006 Akef le guide suprême des frères musulmans dans un interview a cite qu'il préfère  un musulman de la malisia  comme président pour l'Egypte  q'un copte et il a ajoute qu'il s'en fout de l'Egypte .
et c'est clairement ça leur idéologie qui a  fait de l'Islam une nationalité pourtant  Allah nous a dit que l'islam c'est une religion , voici le groupe fondateur Hassan al-Banna dit dans le total de ses lettres p 21 «Le visage de désaccord entre eux et nous, c'est que nous considérons que les frontières sont selon la doctrine et que eux les considèrent selon le sol et les frontières géographique ,a chaque endroit où les musulmans disent qu'il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah c'est une patrie pour nous "
Aujourd'hui le groupe des frères musulmans est isole et représente un danger sur l'Egypte et son histoire et sa culture ,c'est un groupe qui a échoué d'être Egyptien et pour qu'ils puissent retourne encore une fois ils leur faut une révision de leur idéologie et une compréhension que  la citoyenneté   c'est le seul chemin

Monday, August 19, 2013

Communiqué de Collectifs et d’Associations d’Egyptiens en France

Communiqué de Collectifs et d’Associations d’Egyptiens en France
dont Voix d’Egypte, MARED France, El Dostour France, Tamarrod France, Association des jeunes égyptiens du 25 janvier de paris  et Association jeunesse du 25 janvier France
 
Au vu de l’actualité tragique que l’Egypte traverse, les signataires, égyptiens de toutes tendances religieuses et politiques tiennent à apporter leur éclairage de la situation.
Ils souhaitent tout d’abord rappeler leur attachement et leur respect indéfectible de la vie humaine. La violence en soi n’est jamais une solution.
Conscients que toutes les solutions pacifiques avaient été recherchées dans la résolution du conflit avec les adeptes des Frères Musulmans,
Conscients que les Frères Musulmans avaient sciemment rejeté toute médiation et toute proposition de résolution présentée par le gouvernement intérimaire du Président Adly Mansour.
Conscients que le peuple égyptien dans sa très large majorité au travers de la campagne citoyenne de Tamarrod, avait retiré sa confiance au régime des Frères Musulmans,
Conscients que l’armée égyptienne, au sein d’un état civil, non religieux et non militaire, est par définition garante de la sécurité de l’Etat, et que la police est pour sa part garante de l’ordre, et qu’ils avaient été mandatés par une très large majorité d’égyptiens pour démanteler les sit-in armés des Frères Musulmans en plein centre du Caire,
Conscients de la difficulté à résoudre une situation d’insubordination civile armée, où que ce soit dans le monde,
Les signataires souhaitent apporter leur soutien à l’Etat égyptien et à son gouvernement intérimaire civil pour que justice, paix et ordre civique soient restaurés au plus vite en Egypte.
Le prix à payer est sans aucun doute très élevé. L’Egypte restera vigilante sur les actions menées de sorte que les moyens entrepris respectent la loi et minimisent au possible les pertes humaines.
Les signataires regrettent le traitement pour le moins biaisé de l’actualité égyptienne par les médias et les réactions non moins regrettables de certains Etats, dont la France, qui par ailleurs assurent combattre l’extrémisme religieux et le fanatisme armé.
Faut-il rappeler que l’Egypte, pays souverain, n’a demandé aucune aide extérieure, ni ne souhaite aucune intervention dans ses affaires internes concernant la résolution de ce conflit ?
Faut-il rappeler que si 13,2 millions d’électeurs ont élu M. Morsi en tant que Président de la République en juin 2012, plus de 22 millions de signataires de la campagne Tamarrod ont retiré leur confiance au régime et près de 30 millions de personnes ont pacifiquement défilé dans les rues d’Egypte le 30 juin 2013 pour réclamer le départ du régime Morsi ?  Tout comme des millions avaient voté pour M. Morsi, des millions lui ont retiré son mandat, dans une opposition populaire pacifique et organisée, visant à l’instauration d’un régime civil démocratique avec une feuille d’avenir définie.
Faut-il rappeler que ce que certains qualifient de ‘régime démocratiquement élu’ avait en fait accaparé le pouvoir législatif, exécutif, les institutions, et se préparait à investir également la justice ?
Faut-il rappeler qu’il a fait passer une Constitution ne représentant pas l’ensemble du tissu social et religieux du pays, malgré la démission d’une large partie de la Constituante chargée de rédiger cette même Constitution ?
Faut-il rappeler qu’il a laissé s’installer sur le sol national, dans le Sinaï, des groupements armés étrangers totalement incontrôlés et qui menaçaient l’intégrité territoriale, la sécurité et la souveraineté de l’Egypte ?
Faut-il rappeler qu’il a laissé faire toutes sortes d’exactions à l’encontre des minorités religieuses, coptes comme musulmanes, sans même condamner ou poursuivre en justice les meurtriers, incendiaires et responsables de l’incitation à la haine ?
Faut-il rappeler qu’en ce moment même plus de soixante églises, écoles, dispensaires, sans parler de musées, postes de police, bâtiments officiels sont incendiés par les tenants des Frères Musulmans ?
Faut-il rappeler que dans le campement de Rabia El Adaweyya des enfants étaient sciemment utilisés en boucliers humains, qu’on les a fait défiler portant leurs linceuls en signe de volonté de martyre et que malgré l’imminence de la dispersion par la police les leaders de ce mouvement criminel ont refusé les appels de la police à évacuer femmes, enfants et vieillards, préférant les exposer à une mort que tout le monde redoutait pour eux ?
Faut-il rappeler que forts de l’expérience du 25 janvier 2011 et de ses drames successifs, personne en Egypte, y compris les leaders des Frères Musulmans, ne pouvait ignorer le potentiel de larges pertes humaines en cas d’intervention de l’armée, et que malgré cela les leaders de la Confrérie ont toléré des armes dans un sit-in dit ‘pacifique’ et en ont refusé la dispersion ?
Faut-il rappeler que la Confrérie des Frères Musulmans est connue pour ses visées expansionnistes ? qu’elle ne s’intéresse pas uniquement à l’Egypte ? qu’elle a un objectif trans-étatique, et que c’est pour cela qu’elle est aujourd’hui prête à tout pour maintenir son pouvoir, au prix de milliers de vies humaines égyptiennes, et au mépris de toute règle d’humanité ou de sagesse ?
Le régime des Frères Musulmans n’a fait qu’attiser la haine, et en réponse, il a focalisé contre lui la haine de tout un peuple, situation qui menaçait à tout moment de se transformer en guerre civile.
Toute solution négociée avait été refusée par les Frères Musulmans. Le seul choix qui s’impose, pour éviter que le peuple égyptien ne descende lui-même en découdre dans les rues contre ceux qu’il qualifie de terroristes est de confier aux forces de l’ordre, dont c’est le métier, le maintien de l’ordre.
L’Egypte est actuellement dans un processus révolutionnaire visant à l’instauration de la démocratie. La démocratie n’est pas un simple label que l’on appose au bas d’une page, elle s’arrache, elle se gagne, et c’est ce que l’Egypte vise à faire, malgré les difficultés et malgré la tragique actualité.
Les signataires appellent tous les protagonistes à revenir à la raison.
Les signataires appellent les Frères Musulmans à immédiatement cesser leurs actions violentes.
Les signataires appellent la police à exercer son métier et à protéger les civils, les lieux de culte, les sites archéologiques et historiques, les bâtiments officiels et les biens des personnes.
Les signataires appellent l’armée, qui est au service du peuple, à soutenir la police dans sa mission de pacification, en veillant à minimiser les pertes. Armée et police doivent défendre le peuple d’Egypte et prendre toute action nécessaire à l’encontre de ceux qui portent des armes face à lui.
Les signataires appellent la justice à exercer son ministère et à poursuivre tous ceux, dans quelque camp qu’ils soient, responsables d’exactions, de pertes de vies humaines, de dégradations ou d’incitation à la haine.
En cette période fondatrice de l’Etat de droit et de la démocratie en Egypte, les signataires  se rangent derrière l’Etat égyptien et son Président Adly Mansour, confiants que l’Egypte millénaire, dans sa grande sagesse, traversera l’épreuve et triomphera de l’adversité.